Janvier

mardi 4 janvier 2011
par  BM

Chaque semaine, une phrase de grec ancien sera mise en ligne, et proposée à votre sagacité. Vous utiliserez le Bailly en ligne, vos lexiques, et vous donnerez une traduction sous la forme d’un commentaire attaché à cet article. Vous n’omettrez pas de vous identifier, si vous voulez avoir la prime au(x) gagnant(s) ...

Ménandre, pour vous souhaiter la bonne année

- Εἰ θνηθὸς εἶ, βέλτιστε, θνητὰ καὶ φρόνει.

Très facile ...

Phrase à traduire avant le jeudi soir 6 janvier.

Héraclite, pour la semaine du 10 janvier : une histoire d’eau

Cette phrase vous fera réviser les degrés de signification de l’adjectif. Mais n’en tirez pas argument pour boire n’importe quoi.

- Θάλασσα ὕδωρ καθα­ρώτατον καὶ μιαρώτατον, ἰχθύσι μὲν πότιμον καὶ σωτήριον, ἀνθρώποις δὲ ἄποτον καὶ ὀλέθριον.

Héraclite, fragment 61

Vous chercherez des informations biographiques et culturelles sur cet auteur.

Phrase à traduire avant le jeudi soir 13 janvier.

Aristote, pour la semaine du 17 janvier : faites de beaux rêves

Περὶ Ἐνυπνίων

Τί δ΄ ἐστὶ τὸ ἐνύπνιον͵ καὶ πῶς γίνεται͵ ἐκ τῶν περὶ τὸν ὕπνον συμβαινόντων μάλιστ΄ ἂν θεωρήσαιμεν.

Τὰ γὰρ αἰσθητὰ καθ΄ ἕκαστον αἰσθητήριον ἡμῖν ἐμποιοῦσιν αἴσθησιν͵ καὶ τὸ γινόμενον ὑπ΄ αὐτῶν πάθος οὐ μόνον ἐνυπάρχει ἐν τοῖς αἰσθητηρίοις ἐνεργουσῶν τῶν αἰσθήσεων͵ ἀλλὰ καὶ ἀπελθουσῶν.

- γίνεται est une variante de γίγνεται, comme γινόμενον est une variante de γιγνόμενον.
- θεωρήσαιμεν est un verbe à l’optatif, exprimant le potentiel, car il est accompagné de ἂν.
- Dans le § 2, vous serez particulièrement attentif à la traduction du champ lexical des mots suivants : αἰσθητὰ, αἰσθητήριον, αἴσθησιν, αἰσθητηρίοις, αἰσθήσεων.
- πάθος est un mot à prendre avec précaution : ne vous laissez pas abuser par votre culture d’élèves qui font des explications de texte littéraire.
- οὐ μόνον ... ἀλλὰ καὶ est un ensemble de termes qu’il faut repérer automatiquement : pour les latinistes, c’est non solum ... sed etiam. Pour les autres, voyez Bailly, et apprenez l’expression. ἐνεργουσῶν et ἀπελθουσῶν sont des participes au génitif ...

Utilisez le Bailly en ligne pour les autres mots.

La phrase est assez longue, mais facile. Elle sera obligatoire, à rendre avant le jeudi soir 20 janvier.

Proposition de traduction : Barthélémy SAINT-HILAIRE (1805 - 1895)

Ce qui nous fera le mieux comprendre ce que c’est que le rêve, et comment il a lieu, ce sont les circonstances qui accompagnent le sommeil.

Les choses sensibles produisent en nous la sensation selon chacun de nos organes ; et l’impression qu’elles causent n’existe pas seulement dans les organes, quand les sensations sont actuelles ; cette impression y demeure, même quand la sensation a disparu.

Chacun pourra comparer son propre essai avec cette traduction très “dix-neuvième siècle”. Les notes ne seront pas affichées, cette fois.

Héraclite, pour la semaine du 24 janvier : une métaphore à expliquer après traduction.

- Εἶναι γὰρ ἓν τὸ σοφόν, ἐπίστασθαι γνώμην, ὁτέη ἐκυϐέρνησε πάντα διὰ πάντων.

La phrase est très sèche, l’auteur y expose des abstractions, et c’est la métaphore qui permet de se tirer d’affaire.

ὁτέη est une forme rare et dialectale (un hapax : vous chercherez le sens du mot) du pronom relatif, féminin, singulier.

Phrase à traduire avant le jeudi soir 27 janvier.


Commentaires  (fermé)

Logo de Paul M.
jeudi 20 janvier 2011 à 12h31, par  Paul M.

Bonjour,
Voici ma traduction pour la phrase d’Aristote :

Ce qui nous fera le mieux comprendre ce que c’est que le rêve, et comment il a lieu, ce sont les circonstances qui accompagnent le sommeil. Les choses sensibles produisent en nous la sensation selon chacun de nos organes ; et l’impression qu’elles causent n’existe pas seulement dans les organes, quand les sensations sont actuelles ; cette impression y demeure, même quand la sensation a disparu.
Aristote.

Mignot Paul

Logo de Julien P.
jeudi 20 janvier 2011 à 12h27, par  Julien P.

bonsoir ,
voici ma traduction

Ce qui nous fera le mieux comprendre ce que c’est que le rêve, et comment il a lieu, ce sont les circonstances qui accompagnent le sommeil.

Les choses sensibles produisent en nous une sensation selon chacun de nos organes ; et l’impression qu’elles causent n’existe pas seulement dans les organes, quand les sensations sont actuelles cette impression y demeure, même quand la sensation a disparu.

Julien P.

Logo de Robin A.
jeudi 20 janvier 2011 à 12h09, par  Robin A.

Autour des rêves.

Qu’est ce que le rêve, et comment nait-il, si nous contemplons marchant avec ce qui se rapproche le plus du sommeil.

En effet, les sensations de chaque organe de sensation sont fabriquées à l’intérieur de nous-mêmes, et ce qui est devenu de ces sentiments n’existe pas seulement dans les organes, quand les sensations sont présentes, mais aussi quand elles ont disparu

Logo de Martial L.
jeudi 20 janvier 2011 à 12h01, par  Martial L.

Ce qui nous aidera à mieux comprendre ce que c’est que le rêve, et comment cela se passe, ce sont les circonstances qui accompagnent le sommeil. Les choses fragiles provoques en nous des sensations selon chacun de nos organes ; et l’impression qu’elles engendrent n’existe pas seulement dans nos organes, quand les sensations sont présentes ; cette impression y siège, même quand la sensation a disparu.

Logo de JeanoS-alexoS
mercredi 19 janvier 2011 à 19h36, par  JeanoS-alexoS

Ce qui nous fera le mieux comprendre ce qu’est le rêve et comment il a lieu , ce sont les circonstances du sommeil.

Les choses sensibles nous parcourent dans tous nos organes et l’impression qu’elles causent n’existe qu’en eux, quand les sensations sont actuelles, cette impression y reste même quand la sensation a disparu.

- Aristote est un philosophe du 4ème siècle avant J-C. Il a beaucoup inspiré les grands penseurs contemporains et est considéré comme étant l’inventeur de la logique à cause de ses syllogismes.
- Dans cet extrait du texte opuscule du traité des rêves , Aristote dit que "l’impression, le ressenti" que les personnes ont pendant "les choses sensibles" ne disparait pas après "les choses sensibles" mais reste.
- C’est à dire que la sensation créée par les choses auxquelles nous sommes sensibles reste en nous.

(ps : je n’ai pas très bien compris l’expression "ou monon ..... alla kai" =S "

Logo de Camille & Mégane
mercredi 19 janvier 2011 à 19h05, par  Camille & Mégane

"Qu’est ce que le rêve et comment se produit-il ? Il provient autour du sommeil et a lieu le plus souvent dans le potentiel.

Chacun de ces sentiments nous sont sensibles de telle sorte que la sensation se produit elle même, mais pas seulement dans les sentiments ; on a besoin de cette sensation même quand elle part."

Camille & Mégane

Logo de Albane
dimanche 16 janvier 2011 à 19h41, par  Albane

Bonsoir,

Voici ma traduction :

Ce sont les circonstances qui accompagnent le sommeil qui nous aident à mieux comprendre les rêves.

En effet, les choses sensibles produisent en nous une perception dans chacun de nos organes et la sensation qu’elles procurent existe aussi dans tout notre être. Cette impression persiste, même lorsque la sensation a disparu.

Logo de Marine C.
samedi 15 janvier 2011 à 19h16, par  Marine C.

Traduction de la phrase de la semaine du 17 janvier :

Τί δ΄ ἐστὶ τὸ ἐνύπνιον͵ καὶ πῶς γίνεται͵ ἐκ τῶν περὶ τὸν ὕπνον συμβαινόντων μάλιστ΄ ἂν θεωρήσαιμεν.

Τὰ γὰρ αἰσθητὰ καθ΄ ἕκαστον αἰσθητήριον ἡμῖν ἐμποιοῦσιν αἴσθησιν͵ καὶ τὸ γινόμενον ὑπ΄ αὐτῶν πάθος οὐ μόνον ἐνυπάρχει ἐν τοῖς αἰσθητηρίοις ἐνεργουσῶν τῶν αἰσθήσεων͵ ἀλλὰ καὶ ἀπελθουσῶν.

On peut définir ce qu’est le rêve et comment il apparait grâce aux circonstances qui accompagnent le sommeil.

En effet, les choses sensibles fabriquent en nous une sensation selon chacun de nos organes, et la sensation que l’on éprouve n’existe pas seulement dans les organes quand la sensation agit, mais aussi quand la sensation a disparu.

Commentaire :

Aristote a écrit dans le Traité des rêves une définition plus claire de ce qu’est le rêve : "Le rêve appartient à la sensibilité en tant qu’elle est douée d’imagination. [...] Toutes les images dans le sommeil ne sont pas des rêves ; mais l’image naît du mouvement des impression sensibles, quand elles se présentent au sein du sommeil, voila ce qu’est le rêve."

Nous sommes donc des êtres sensibles et le rêve appartient à notre imagination.

Tout ce que nous vivons et ressentons au cours d’une journée fonde notre rêve la nuit.

Marine C.

Logo de Adeline
samedi 15 janvier 2011 à 18h43, par  Adeline

Qu’est ce que le rêve ? Comment est il né ? C’est ce qu’on observe autour qui accompagne principalement le sommeil.

En effet, les choses sensibles produisent en nous la sensation de chacune de nos émotions, et la naissance de ce qu’elles nous causent n’existe pas seulement dans les tripes (les organes) ; quand celles ci agissent, cette naissance continue même quand l’autre a disparu.

Logo de Cécile B. 1S4
samedi 15 janvier 2011 à 18h32, par  Cécile B. 1S4

Bonsoir,

Voici la traduction que je me permets de vous proposer :

« A propos des rêves

Nous pourrions observer ce qu’est le rêve, et comment il arrive, en étudiant les circonstances accompagnant le sommeil.

Car les cellules sensibles de nos organes sensitifs fabriquent la sensation, et l’impression née sous l’influence de celles ci existe non seulement dans les organes éprouvant des sensations actuelles, mais aussi dans ceux ayant éprouvé des sensations enfuies. »

Aristote est un philosophe grec du IVème siècle av. JC. Défenseur notamment de la métaphysique, il influença notablement la philosophie tant orientale qu’occidentale, au Moyen âge et encore aujourd’hui. Élève de Platon, il resta à Athènes jusqu’à la mort de celui ci, puis voyagea un peu partout jusqu’à ce que Philippe de Macédoine lui demande de prendre en charge l’éducation de son fils Alexandre, et pas uniquement en matière de maître de philosophie, mais aussi de sciences naturelles et de politique. Lorsque celui ci partit conquérir le monde, il retourna à Athènes où il fonda sa propre école de philosophie. Mais la conjoncture deviendra tout à coup moins favorable aux philosophes à Athènes, et il préféra s’exiler plutôt que de devoir mourir (comme Socrate). Il mourra à 63 ans.

Logo de Mathilde L.
samedi 15 janvier 2011 à 16h28, par  Mathilde L.

Qu’est ce que le rêve et comment a-t-il lieu autour de nous ? Ce sont les circonstances qui accompagnent le sommeil qui peuvent l’expliquer.

Les choses sensibles fabriquent en nous une sensation dans chacun de nos organes, et ce qu’on éprouve n’existe pas seulement dans les organes, ce sentiment reste même quand la sensation a disparu.

Logo de B Maréchal
jeudi 13 janvier 2011 à 23h14, par  B Maréchal

Naïs,

une maladresse dans l’analyse : “abondante en poissons” ne convient pas, car l’adjectif “πότιμον” signifie “buvable”, ou “potable”, et le mot “ἰχθύσι ” est complément des deux adjectifs : l’eau de la mer est donc “buvable et salutaire pour les poissons”.

Le commentaire historique prouve une recherche précise, et que vous avez su réduire à l’essentiel.

Note : 16/20

Logo de B Maréchal
jeudi 13 janvier 2011 à 23h07, par  B Maréchal

Jean-Alexis

La prime de la deuxième place, et une assez bonne note pour la traduction.

Vous avez reconstruit des phrases autour d’un texte elliptique, c’est une solution valable.

Note : 15/20

Logo de B Maréchal
jeudi 13 janvier 2011 à 23h05, par  B Maréchal

Cécile,

d’abord la prime de rapidité, donc d’investissement dans le travail.

Ensuite la qualité de la traduction et l’intérêt de la petite recherche sur un philosophe important de la pensée grecque.

Note : 19/20

Logo de Naïs
jeudi 13 janvier 2011 à 22h09, par  Naïs

Bonsoir

• Traduction de la phrase :

"L’eau de mer est à la fois la plus pure et la plus souillée ; elle est potable, abondante en poissons et salutaire à ceux-ci, mais non potable et funeste pour les hommes."

• Informations biographiques et culturelles sur Héraclite d’Ephèse :
Héraclite d’Ephèse était un philosophe du VIème siècle avant J-C. Connu pour être un philosophe "obscur", cet autodidacte méprisait les autres philosophes et s’adonnait à livrer une philosophie "physicienne".

En effet ses Fragments, dont est extraite la phrase de la semaine, arborent de nombreuses citations portant sur la nature et les éléments tels que l’eau, le feu,... Car pour lui, la seule façon de bien philosopher est de bien connaître l’essence de chaque chose qui nous entoure.

Certainement athée, nous savons aussi qu’il méprisait la politique de sa cité et la religion et qu’il se retira dans les montagnes où il mourut, d’après sa légende.

Logo de Jean-Alexis
jeudi 13 janvier 2011 à 19h12, par  Jean-Alexis

je vais essayer :

La mer est l’eau la plus pure et la plus impure, d’une part les poissons la boivent et elle les sauve, d’autre part elle est non potable et funeste pour les hommes.

Logo de Cécile 1S4
dimanche 9 janvier 2011 à 11h47, par  Cécile 1S4

Bonjour,

Voici donc ma traduction :

La mer est l’eau la plus pure et la plus souillée : potable et salvatrice pour les poissons, elle est non potable et meurtrière pour les hommes.

Héraclite d’Éphèse fut un philosophe de la fin du VIème siècle avant JC. Descendant d’une famille noble et aisée, il renonce à ses privilèges et part vivre en ermite dans les montagnes, où il mourra.

Un seul ouvrage, fragmentaire, nous est parvenu : Sur la nature. Dans cet écrit, on trouve de courtes réflexions, parfois poétiques, sur la vie ou la nature, que l’on peut souvent interpréter de deux façons différentes.

Héraclite est décrit comme une personne mélancolique, et croyant que l’être est toujours en devenir, ce qui est mort devenant vivant, et ce qui est vivant mourant. Le passage étudié illustre cette conception : rien n’est tout bon ou tout mauvais, chaque chose est à la fois bonne ou mauvaise.

Logo de B Maréchal
vendredi 7 janvier 2011 à 21h19, par  B Maréchal

Naïs, seule traductrice de cette première semaine : prime d’originalité ...

- Assez bonne traduction, mais « βέλτιστε » est le vocatif d’un adjectif au superlatif absolu, et non relatif : littéralement, cela signifie « très bon », « excellent », mais dans une phrase à la deuxième personne il prend souvent le sens de « mon cher », « mon bon », et dénote une volonté de familiarité et d’affection vis-à-vis du destinataire, perdant souvent son sens superlatif pour gagner de l’intensité affective.

- Ici, il prend une valeur ironique : « mon cher ami », « mon excellent ami », puisque l’injonction de Ménandre vise à empêcher quelqu’un de se croire surhumain, même s’il est excellent.

- Voici la traduction proposée par Robert Brasillach dans son Anthologie de la poésie grecque :

“Homme, ne vise pas au-dessus de l’humain.”

- C’est la conjonction « καὶ » qui donne le sens ironique ; une traduction lourde et grossièrement mot à mot serait de ce genre : “si tu es humain”, ou “puisque tu es humain, excellent homme, pense aussi des pensées humaines”.

Note chocolat : 16/20

Logo de Naïs
lundi 3 janvier 2011 à 21h21, par  Naïs

Bonsoir, voici la traduction que je propose pour votre phrase :
" Si tu es mortel, le meilleur, il te faut penser comme un mortel."

Brèves

Tous les bacs blancs

vendredi 9 mai 2014

Pour naviguer dans le répertoire de bacs blancs ...
Cliquez sur les bulles pour déplier la carte. Ensuite, les fichiers textes s’ouvriront au clic sur la flèche rouge.
Il y en a déjà 83 ... à suivre. Bonne lecture.

Antigone relue ...

lundi 9 septembre 2013

Une réécriture irrespectueuse

Les boloss des Belles Lettres ont commis un nouvel attentat contre la majesté de l’écriture antique. C’est ici.

Essayez aussi la « Twittérature », pour voir.
La réécriture de Madame Bovary est savoureuse ... c’est ici.

12 années d’EAF en métropole

vendredi 21 juin 2013

- 2002 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2003 : ES-S Biographique L Réécritures
- 2004 : ES-S Théâtre L Épistolaire
- 2005 : ES-S Poésie L Théâtre
- 2006 : ES-S Argumentation L Poésie
- 2007 : ES-S Argumentation L Biographique
- 2008 : ES-S Roman L Roman
- 2009 : ES-S Théâtre L Théâtre
- 2010 : ES-S Argumentation L Réécritures
- 2011 : ES-S Roman L Théâtre
- 2012 : ES-S Poésie L Renaissance et Humanisme
- 2013 : ES-S Roman L Réécritures

Et pour la suite, voyez le site de Philippe Lavergne !

Lorenzaziccio en TL ...

samedi 16 mars 2013

Deux réécritures amusantes, mais irrespectueuses.
Zazie ici, Lorenzaccio .
Lorenzaziccio

Antigone, arts plastiques

samedi 16 février 2013

Des peintres contemporains ont représenté Antigone.
En voici une première de Claude Creach, une autre de Sylvie Reboulleau.
Caroline Jegouic, sur son blog, montre deux de ses œuvres, que l’on ne peut pas copier : Antigone et Le cri d’Antigone.
Une sculptrice contemporaine, Michèle Charron-Wolf, a réalisé une Antigone en terre cuite, un sculpteur, Fernand Pouillon, une Antigone en pierre de Bourgogne.

Réécrire : pourquoi ?

mercredi 19 décembre 2012

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 27 septembre 2017

Publication

502 Articles
Aucun album photo
8 Brèves
Aucun site
15 Auteurs

Visites

659 aujourd'hui
525 hier
1257700 depuis le début
16 visiteurs actuellement connectés